PUPPA DREADY

Le selecta qui fait bouger les amoureux du dancehall à Nantes

Votre magazine UrbainMood vous emmène à la rencontre de Puppa Dready un Dj / Selecta aux multiples casquettes.

Certains d'entre vous connaissez certainement la désormais célèbre soirée "BUSS DI DANCE", la soirée Reggae Dancehall mensuelle nantaise. Mais connaissez-vous son fondateur Puppa Dready qui est également membre du sound système TRUTH AND RIGHT.

UrbainMood : Bonjour Puppa Dready, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

 

Puppa Dready :  Je suis WERY Christophe mais tout le monde me connaît sous mon nom de DJ Puppa dready. J’ai 42 ans, je suis né et j’ai grandi à Clichy-La-Garenne. Aujourd’hui je suis nantais depuis 2003

UrbainMood : Quelle est ta formation de base ?

Puppa Dready : A la base j’ai une formation en BEP-CAP charpente et menuiserie agencement

UrbainMood : Actuellement quelle est-on activité professionnelle ?

Puppa Dready : Actuellement je cumule plusieurs activités à un sens très large du terme. Sur le plan musical je suis d’abord Dj, ingénieur du son, producteur, arrangeur et organisateur de soirée. Et depuis quelques mois je développe une activité secondaire dans le commerce qui est la vente en ligne de fleur de CBD (cannabis thérapeutique légal.)

Urbain Mood : Tu es Dj de quel style musical ?

Puppa Dready :  Depuis tout jeune je suis littéralement tombé amoureux de la musique jamaïcaine, cela a changé mon ressenti de la musique.

Urbain Mood : Comment tout cela a-t-il donc commencé pour toi ?

Puppa Dready :  Etant originaire de la région parisienne, j'ai eu la chance d'avoir accès à différents médias de l'époque que ce soient des émissions de radio, des fanzines, des magazines spécialisés en vente de vinyles ainsi qu'un certain nombre de soirées et de concerts de musique jamaïcaine. 

Le destin a fait qu’à mon arrivée dans la région, Radio PRUN' recherchait des animateurs sur la ville de Saint-Nazaire. Avec un ami parisien également passionné de reggae qui y vivait nous avons logiquement sauté sur l’occasion pour essayer de partager notre passion et tenter une première expérience radiophonique. L'émission s'appelait DUB FI DUB l'ancêtre de TRUTH AND RIGHT.

 

Urbain Mood : Quel est ton premier souvenir avec la musique jamaïcaine ?

Puppa Dready : Mon premier souvenir avec le reggae remonte à la classe de 5ème que je redoublais dans un internat plus que pourri. Alors que tous mes potes écoutaient du HIP-HOP (oui c'était le début), d'ailleurs je faisais comme eux, un de mes copains de l'époque m'a prêté une cassette de Bob Marley (oui comme beaucoup j'ai découvert le reggae à travers lui). C'était l'album live BABYLON BY BUS pour ceux qui connaissent. Une gifle cette cassette, une révélation pour moi.

Tout de suite j'ai su que c'était mon truc mais vraiment tout de suite, d'ailleurs cela fait bizarre d'y repenser.
 

 

Urbain Mood : Lors des soirées que tu animes, tu ne joues pas que du reggae ou du dancehall, on peut dire que tu es un touche-à -tout musicalement parlant ?

Puppa DreadyPour ne rien vous cacher je suis complètement dingue de tout ce qui concerne la Jamaïque. Mais j'ai besoin d'aller respirer dans d'autres courants musicaux pour encore plus retrouver mon amour du reggae et du dancehall.

J'ai très peu de barrières musicales, je possède d’ailleurs une collection de disques assez variée. Comme je pense que la Jamaïque a influencé toute la musique moderne, que les frontières sont minces et bien amené on peut se permettre des écarts.
Je pense que la musique que l'on joue en tant que Dj représente bien souvent qui l'on est et son bagage musical. J'aime beaucoup les Dj techniques mais j'avoue être plus sensible à une sélection propre et intelligente, j'aime notamment quand un set raconte une histoire et mélange les époques et les styles.

Urbain Mood : Comment prépare-tu chacune de tes soirées ?

Puppa DreadyPour faire simple en tant que Dj j'ai plusieurs activités.

En règle générale, quand je joue en club ou en bar, ce n'est pas bien je ne devrais pas le dire, mais je révise surtout mes sélections. Je classe de nouveaux titres, je vais m'exercer aussi mais je ne fais pas de set de préparation à l'avance.

J'aime ressentir le moment présent et jauger le ressenti de la soirée.

Si je joue dans un festival avec un temps plus court où je dois condenser mon univers, je prépare un set que je peux modifier en live si j’en ressens le besoin.

J'ai aussi accompagné plusieurs artistes en live, pour cette dernière activité on va dire que le travail peut être beaucoup plus complet et précis si on a les conditions pour travailler sérieusement. On doit répéter afin d'établir un show et là chaque artiste à son niveau d'exigence. Malheureusement on ne peut pas toujours pousser toutes nos idées par manque de temps, d’argent et de lieux.

Comme parfois cela m'est arrivé d'accompagner des chanteurs et plusieurs gros noms sans connaitre le show et tout faire à l'instinct... Le genre de défi que j'adore.

Urbain Mood : Travailles-tu seul ou en équipe ?

Puppa DreadyEn fait les 2. Si je prépare une soirée de mix, bien souvent c'est seul mais fut un temps dans TRUTH AND RIGHT j'étais accompagné d'un MC et on travaillait beaucoup plus à 2 pour créer un maximum d'animations avec le public.

Quand j'accompagne un chanteur nous faisons des répétitions tout comme un groupe classique.

Urbain Mood : Quels sont tes projets à venir ?

Puppa DreadyJe ne suis pas timide mais j'aime parler des projets quand ils sont finalisés et sur le point de sortir, mais je vais vous faire des confidences :  j'ai quelque instru sur le projet WISEMANI qui ne devrait pas tarder.

J'aimerais que le projet SUPA DUPA sorte prochainement car avec DEEWAI on a fait un beau travail qu'on aimerait partager.

Perso j'ai une mixtape de dancehall qu’l faut que j'arrive à terminer et différents remix sympas qui sont prêts mais je n'ai pas encore trouvé d'idées fun pour les partager.

Mais surtout je suis inquiet pour notre profession, j'attends un véritable retour à la normale,  je suis intermittent depuis plus de 10 ans et j'ai une pensée pour tous les métiers qui vivent aussi de la culture car sans eux on ne monte plus sur scène et plus rien n'existe.

Mon futur j'aimerais le voir sur scène et tous vous ambiancer jusqu'à mes vieux jours...

Urbain Mood : Où est-ce qu’on peut te voir mixer prochainement ?

Puppa DreadyCe samedi 4 Juillet je serais au club LE ROND POINT où vous pouvez me retrouver tous les premiers samedis du mois pour la soirée BUSS DI DANCE, pour la reprise nous serons en terrasse avec des horaires exceptionnels de 20h à 00h.

Le lendemain je serai sur le site de TRANSFERT à Rezé de 18H à 21H.

Il y a de grandes chances que je sois aussi au MOJO dans le courant de l’été car la rue sera piétonne, avec mon super copain Dj CLB avec qui je forme le duo MIX TWO une subtile rencontre entre le Hip-Hop et le Reggae.

 

 Vous pouvez retrouver PUPPA DREADY tous les premiers samedis du mois au bar " LE ROND POINT" pour la soirée BUSS DI DANCE.

UrbainMoodNantes