Rencontre avec Larys Smith

Laryssa Galazzo dit Larys smith est une chanteuse de soul et hip-hop. Il y a quelques semaines nous vous faisions la découvrir. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur le parcours de cette artiste nantaise en 10 questions.



1 - Qui es-tu Larys Smith ?


J’ai toujours du mal à répondre à cette question, je me sens en constante évolution. Je suis chanteuse, j’écris, je compose. J’apprends à maquiller et rêve de faire du maquillage de cinéma. Je dessine et écris des livres pour enfant dans mon coin, et parfois à 4 mains avec ma fille. Je suis Martiniquaise d’origine, la culture antillaise est ma première source d’inspiration. Je suis une grande gourmande aussi, j’ai 34 ans et je prends toujours des goûters.


2 - Comment tout cela a commencé pour toi ?


J’avais 11/12 ans à peu près, j’habitais à Malakoff. Je me souviens qu’avec 2 copines on s’amusait à chanter dans un coin de la cour de récré. Autant ça m’amusait, autant j’imaginais absolument pas une carrière ou quoi que ce soit en lien avec la musique. Moi, je voulais écrire des livres. J'écrivais déjà des poèmes et des histoires pour ma petite sœur. Un jour, on croise un grand du quartier. Il avait un studio chez lui, il faisait du son pour pas mal de monde. Il nous a dit : venez mercredi après-midi à la maison de quartier.


Ce jour-là, il y avait l’association CitéMonde qui venait proposer des ateliers de création musicale. C’est avec eux que j’ai appris à mettre mes mots en musique et à composer. J’y ai fait mes premiers concerts, à Nantes, St Nazaire, au Maroc… Une magnifique aventure pour la jeune adolescente que j’étais.

L’adulte que je suis aujourd’hui ne se voit pas faire autre chose.


3 - Quel est le titre et le thème de la première chanson que tu aies composée ?


Mon premier titre c’était “tu me manques”. J’avais écrit cette chanson pour mon beau-père, emporté par le cancer. Ce fût le moyen pour moi de faire passer des messages que je n’arrivais pas à formuler à l’oral. D’ailleurs sur les titres suivants je glissais des petits messages, souvent pour mon père.


4 - Comment tu qualifierais ta musique ?


C’est un croisement entre la soul, le hiphop et l’electro. Les sons Afro-caribéens ne sont jamais très loin.


5 - L’artiste avec lequel tu rêves de faire un duo ?


Si il ne faut en choisir qu’un, je dirais Yendry ou Jorja Smith (il est permis de rêver n’est-ce pas).


6 - Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?


Nenna de Yendry, Running de Pip Millet le son est magnifique, Mango de KAMAUU ft Adeline pour la pêche qu’il apporte dès le matin.


7 - Ton souvenir de concert ?


J’étais sur scène à Nantes (grosse scène il y’avait vraiment du monde) et je me rends compte que ma braguette est ouverte. J’étais tellement mal. J’ai profité de quelques minutes où je ne chantais pas pour aller sur le côté avec les techniciens. Je leur ai dit :” c’est pas classe, mais c’est vous ou le public devant”. En vrai j’avais tellement envie de rire.


Je vous jure que depuis je teste mes vêtements la veille des concerts. Une de mes peurs c’est de me prendre un cable et de m’étaler mollement sur la scène. On est à l’abri de rien.


8 - Qu’est-ce que tu veux que les gens retiennent après avoir écouté un de tes titres ?


Tous dépend du titre je dirais. Certains morceaux sont engagés ; je parle de racisme, de violence conjugale, d’un nouveau monde à construire, de deuil, mais aussi d’amour, d’espoir etc. J’espère que les gens se reconnaitront, se poseront des questions parfois, ou tout simplement qu’ils kifferont.


9 - Ton actualité musicale en quelques mots ?


Avec Ben (aka Ben Stazic), on sera à la Grande Barge le 25 novembre dans le cadre du festival Bar-Bars. Le prochain objectif étant la sortie d’un album, on croise les doigts pour fin 2022.



10 - Un mot très rapide à nous dire sur la scène musicale Nantaise ?


Elle est riche, elle est variée et je suis fière d’en faire partie. A Nantes il y a tellement de groupes et d’artistes talentueux comme “The royal premiers”, “ Vieux et Mariama”, “Ametek de kemet” et bien d’autres.


Merci pour cet échange ! Retrouvez là sur : Instagram





Crédit photo Audrey Penin





Quelques mots avec Larys Smith